Exposition Maud.D tattoo

Exposition Maud.D tattoo

Maud. D tatoueuse chez Enjoy nous fait le plaisir d’exposer ses oeuvres du 1er au 30 juillet.

Elle s’est livrée au jeu de l’interview nous permettant d’en découvrir plus sur cette artiste pluridisciplinaire

– Bonjour Maud. D, je souhaite démarrer par ta présentation, mais je ne sais pas si je dois commencer par Maud l’artiste ou Maud la tatoueuse?

Haha, c’est Maud l’artiste avant tout, puis tatoueuse. Enfin tout se confond, le tattoo c’est de l’art, Donc je sais pas, oui tout se confond.

  • Alors Maud l’artiste-tatoueuse, comment devient on « artiste »?

Artiste? Mouais, si on considère qu’un artiste c’est quelqu’un qui arrive à créer, alors on est tous des artistes ! Je suis autodidacte, je n’ai jamais pris de cours. J’ai commencé en regardant autour de moi.

  • Tout t’inspire?

Oui, après je dessine depuis que je suis toute petite, quand je suis mal ou que je vais bien ça me permet d’évacuer. Ca s’exprime en grattant du papier, en essayant…

  • En essayant?

Oui, on apprend de ses erreurs, on est en constante évolution, donc j’essaye. J’essaye toujours de faire mieux.

  • Aujourd’hui tu peux faire mieux?

Ah oui on peut toujours mieux faire! J’y travaille!

  • Pour en revenir à ton expo, on voit clairement deux styles bien différents : une partie très colorée en aquarelle et une série d’encre de chine plus sombre. Est ce qu’on doit y voir les deux facettes de ta personnalité? Une sorte de fil conducteur?

Franchement, oui…Tu peux créer dans le bon comme dans le mauvais. L’art est un exutoire. Ouais, l’art ça fait du bien.

Quand je fais la couleur c’est bien réfléchi, elle est construite, déjà en place dans ma tête. L’aquarelle me donne ce côté libre et léger. Tu pose ta goutte d’eau et elle va où elle veut.

L’encre c’est différent.

  • Différent? Tu procède différemment?

Oui, pour l’encre de chine je m’isole, je suis dans ma bulle. Je mets mon casque, de la musique et je peint par terre. Je mets ma musique, et je pars. Ça sort comme ça sort. Rien n’est prémédité, c’est les sentiments qui parlent.

  • On peut dire que tu es dans une sorte de « trans »?

Oui, je suis autre part, j’utilise la musique pour les sentiments qui sont enfouis. Elle m’aide à maintenir la ligne. Ma ligne émotive.

  • Est ce qu’il peut t’arriver de faire les deux styles dans la même journée ?

Non je ne pense pas. Ça dépend de mon humeur. Le coloré je peux le faire tous les jours, l’encre de chine me permet d’exprimer ce qui ne sort pas habituellement.

  • On distingue souvent des animaux et peu d’objets ou d’être humain, y a t il une raison particulière?

Je ne sais pas. Je n’ai pas vraiment d’explication. Peut être que les animaux sont plus sincères. Ça sort comme ça.

  • Tes animaux n’ont pas d’oeil..

Oui, c’est vrai, on me l’a souvent dit. Mais a t on besoin d’oeil pour voir? On peut voir autrement que par la vue.

  • Les seuls personnages que tu crée sont les têtes de noeuds…

Oui, ça vient d’un gribouillage. Une forme est sortie et c’était le début des têtes de noeuds. Ce sont des personnages asexués, des petits bonhommes sans expressions. On est plus sur de la mise en scène. Tu remarqueras qu’ils ont toujours un coeur. J’essaye de lier le coeur à l’activité qu’il fait. pour moi, quand tu fais les choses, tu dois les faire avec le coeur.

  • Passons de l’artiste à la tatoueuse. Comment es tu arrivé dans le monde du tattoo?

J’y ai toujours pensé. Je trouve ça magnifique de pouvoir mettre à même la peau ce que les gens ont au fond d’eux. C’est un geste qui me plait.

Un jour j’ai décidé de frapper à la porte d’un shop, et j’ai de suite été prise en apprentissage. Tout est allé très vite.

  • Et Enjoy Tattoo?

I love you!

  • Haha! Pourquoi eux et pas d’autres?

Franchement au début par hasard. J’avais ce désir de découvrir de nouvelles choses, du coup, j’ai quitté le premier shop et quand je suis entrée chez Enjoy j’ai de suite ressenti une bonne atmosphère, un partage. Ouais, l’amour du métier et des gens. 

  • Des projets futurs?

Je ne sais pas, je laisse aller. Ce qui doit venir vient, ce qui doit partir part.

  • Partir? Tu penses quitter Enjoy?

Ah non non non!! Je suis trop bien ici! J’évolue. Le personnes qui m’entourent me font évoluer par leurs conseils ou tout simplement leurs caractères.

  • Ta collaboration avec Enjoy est donc parti pour durer !

Oh que oui !

Un grand Merci pour cette interview Maud. Nous pouvons retrouver ton exposition du 1er au 30 juillet au salon Enjoy Tattoo à Cabestany.