Quand le tatouage rend hommage.

Quand le tatouage rend hommage.

Lorsqu’on demande à nos tatoueurs Enjoy Tattoo la raison pour laquelle les personnes sollicitent leurs services artistiques, il en ressort deux explications.

Pour Arthur, il y a deux types de tatouages : « Les tattoos ornements & artistiques, utilisés comme une sorte de bijoux de peau et les tatouages souvenir. Mais en général, se tatouer signifie encrer un évènement marquant de sa vie. »

Le tatouage souvenir est donc l’une des principales raisons pour laquelle on se tatoue. Il faut y voir un démarche plus personnelle que le tatouage artistique, une véritable volonté de graver à jamais  un amour,  une naissance, un décès ou  un souvenir marquant.

Le corps étant devenu depuis plusieurs années un nouveau moyen d’expression, on comprend alors qu’il soit désormais vu comme une toile sur laquelle on répertorie les traits de sa personnalité (cf l’article « Les tatouages autobiographique de Vanessa ») et les évènements importants de son existence pour en garder un souvenir indélébile. Selon D.Le Breton, sociologue, « Le signe cutané est désormais une manière d’écrire dans la chair des moments clés de l’existence ». L’évènement peut être heureux ou malheureux, l’important est de marquer le souvenir sur soi, de le voir tous les jours. On ne porte plus autour du coup les pendentifs à l’intérieur duquel on y trouvait la photo de l’être cher; aujourd’hui, le souvenir d’un proche se porte directement sur la peau.

La perte d’un proche est donc aussi l’une des raisons pour laquelle on franchi les porte du salon.
Le tatouage permet d’ exprimer un sentiment, il aide à traverser la dure période de deuil. Puis, vient le moment où il rend hommage.

> Une souffrance psychologique transposée en souffrance physique

Dans certains pays, le tatouage est utilisé comme signe de deuil. En Inde ou au Tibet par exemple, le tatouage accompagne les moments difficiles de la vie. Pour les Hawaïens, le deuil était l’occasion de se tatouer la langue de points et de traits. Aujourd’hui, ils symbolisent généralement leurs défunts à travers la représentation d’esprits protecteurs hawaïens comme la chouette ou la raie.

L’acte de tatouage peut alors être perçu comme un moyen de surmonter sa douleur, d’apprivoiser sa souffrance. C’est une façon de faire face à la terrible réalité et de commencer le processus d’acceptation. Le coeur est la peau saignent, la souffrance devient une douleur physique que l’on peut dompter. Le tatouage permet alors d’honorer le défunt tout en soulager un peu sa peine.

> Quels motifs pour un tatouage commémoratif?

Tout dépend des personnes. Chaque tatouage est unique et se différenciera selon la personnalité de chacun.

Les femmes opteront plus généralement pour des écritures fines associées à un ou plusieurs motifs. C’est à ce moment là qu’apparaissent les croix, signes infini ou envolées d’oiseaux. Motifs très généralement répandu mais qui prennent un tout autre sens lorsqu’ils sont associés à un souvenir.

Pour d’autres, de simples initiales en calligraphie travaillée suffisent à exprimer la commémoration en un regard.

Plus personnel, le motif représentant le souvenir d’un moment passé avec la personne disparu peut aussi être retranscrit sur la peau.

Enfin, certains préfèreront arborer le portrait de la personne disparu. Plus besoin de photographie papier, le visage de l’être chère se confond dans la chaire.

Le tatouage hommage est donc une démarche très personnelle et respectueuse du défunt. Quelque soit le motif, il honore le souvenir de l’être cher décédé et contribue au processus de deuil du tatoué.

Photo de couverture : tatouage hommage réalisé par Arthur.